2 sept 2009

Les arbitres, coupablent d’être humain

Auteur : Guiber | Classés sous : Sports

Les arbitres font souvent partie intégrale d’un sport. Qu’on le veuille ou non, l’arbitre a souvent son mot à dire sur l’issue d’une partie ou d’une compétition. Que l’on soit joueur ou spectateur il faut face à leurs décisions et leurs erreurs. Voici trois petites choses qui vous feront mieux comprendre certaines décisions controversées de nos boucs émissaires zébrés.

1-Ils écoute la foule. Des chercheurs ont demandé à deux groupes d’arbitre de soccer de juger des séquences de parties. Un groupe a regardé les parties avec la sourdine, l’autre avec le son. Les arbitre du groupe pouvant entendre les fans ont décerné 15,5 % moins de fautes contre l’équipe locale. Alors qu’attendez-vous? Défoncez-vous les cordes vocales lors de la prochaine partie.

2-Ils ne sont pas aveugle. Pour compenser le délai de 100 millième de secondes de notre système visuel, notre cerveau crée une illusion qui déplace les objets dans la direction vers laquelle ils se dirigent. Donc, une balle de tennis se dirigeant vers la ligne du terrain, peu sembler la traverser juste avant de bondir à l’intérieur. Ça explique selon la vision des scientifiques 70 des 83 mauvais décisions prises pendant le Championat de Wimbledon 2007.

3-Ils préfèrent le rouge. Des arbitres de tae kwon do jugeant des combats sur vidéo on donnés plus de points aux combattants portant du rouge qu’à ceux portant du bleu. Lorsqu’ils ce sont fait demander de regarder le même montage vidéo après que la couleur de l’uniforme des combattants ait été inversée numériquement, les arbitres ont encore favorisés les combattant portant du rouge.

traduction de Wired

Partagez :
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • FriendFeed
  • Reddit
  • Twitter

Tags: , ,

Répondre